Trois Contes de Flaubert : ceux-ci ne sont pas des contes

Florence PELLEGRINI, Université Bordeaux Montaigne, Telem (EA 4195)

Gersende PLISSONNEAU, Université de Bordeaux, Telem (EA 4195)

Résumé 

Les Trois Contes de Flaubert sont à considérer au nombre des reconfigurations du conte à la fin du XIXe siècle. Historiettes articulées autour de la Légende de Saint Julien l’Hospitalier, les Trois Contes acquièrent leur généricité par la mise en recueil. Œuvre complexe, le recueil entre en résonnance avec les propos de Walter Benjamin dans Le Conteur : si certains éléments apparentent ces récits à des contes, d’autres invitent cependant davantage à les considérer en lien avec la nouvelle ainsi qu’avec une poétique romanesque. Cet article explore ces deux aspects afin de caractériser ces récits, entre effacement de la voix narrative et crise du religieux.

Mots clés : récit, conte, généricité, hybridité, énonciation.

Abstract : Three Tales of Flaubert : these are not tales

The Three tales of Flaubert, short tales anchored in the Legend of Saint Julian the Hospitalier, are part of the reconfigurations of the tale at the end of the 19th century. These tales acquired their literary genre through their collection. The collection which constitutes a complex work resonates with Walter Benjamin's words in The Storyteller: while certain elements make these tales seem like tales, others invite us to consider them more in relation to the short story as well as to an aesthetics of the novel. This article explores these two aspects in order to characterise these stories, between the erasure of the narrative voice and the crisis of the religious.

Keywords : story, tale, literary genre, hybridity, enunciation.

image de https://revueloiseaubleu.fr/wp-content/uploads/2024/01/Vitrail_rouen_zoom-scaled.jpeg

Vitrail de la cathédrale de Rouen (photo des auteures)