« Les Souliers usés à la danse » : un conte de tradition orale à l’épreuve de la littérature

Gaëlle LE GUERN-CAMARA

Université de Paris, CERILAC

Résumé

« Les Souliers usés à la danse » est un conte de tradition orale dont la première version littéraire connue a été rédigée par les frères Grimm. Les différentes réécritures se le sont réapproprié chacune à sa manière : alors que la version des Grimm constitue un récit dense et finement ciselé, celle de Charles Deulin a une véritable dimension romanesque, avec une psychologie des personnages plus développée et des péripéties étoffées. On remarquera les spécificités des versions héritées de la tradition orale francophone, comme celles d’Henri Pourrat, qui proposent un dénouement très inhabituel dans les contes traditionnels, ouvrant ainsi la voie à une pluralité d’interprétations.

Mots-clés : Conte traditionnel, tradition orale, réécritures littéraires.

Abstract : “Worn Shoes at the Dance” : a tale of oral tradition put to the literary test

« The Shoes that were danced to pieces » is an oral tradition tale whose first known literary version was written by the brothers Grimm. The different rewrittings have reappropriated it each in their his way : while the Grimm’s version constitutes a dense and finely chiseled narrative, that of Deulin has a real romantic dimension, with a more developed character psychology and well-rounded adventures. We will notice the specificities of the versions inherited from the French oral tradition, like those of Henry Pourrat, which offer a very unusual conclusion in traditional tales, thus opening the way to a plurality of interpretations.

Keywords : Traditional tale, oral tradition, Literary rewritings.

image de https://revueloiseaubleu.fr/wp-content/uploads/2024/01/12_dancing_princess_par_Anne_Anderson.jpg

Anne Anderson, Les Contes de Grimm et d'Andersen, Collins, 1930