La poétique de l’eau dans les contes d’artiste de Benjamin Jarnés

Elvira LUENGO GASCON

Unité de recherche : H35_23R. Laboratorio de Investigaciones Literarias Abisal Margen (LIL-AM). Université de Saragosse, Espagne

Résumé

La frontière entre le conte populaire et le conte d’artiste ou conte d’auteur inspiré par le conte merveilleux traditionnel est effacée souvent comme le montrent les réécritures des contes de l’auteur espagnol Benjamín Jarnés. Nous présentons ici l’expérimentation d'avant-garde du début du XXe siècle et l'hybridation des genres qu'offre cet auteur avec des textes inspirés de la tradition latine, des mythes et légendes européens ainsi que de la culture millénaire chinoise. Benjamín Jarnés lors de la réécriture de textes et de leur reconfiguration, les transforme en récits modernes ou en poèmes métafictifs en prose pour tous les âges, en faisant de la sorte une littérature crossover selonS.Beckett (2011).

Cet article analyse des textes jarnésiens dans lesquels le symbolisme de l’eau, envisagé sous différentes perspectives, illustre des images de la rêverie poétique de l’auteur : l'eau comme image de la mort dans Ondina (Ondine) ; l'eau thérapeutique dans El Río de Marcial (Le fleuve de Martial) ; et le manichéisme ou la morale de l'eau dans La niña en venta (La jeune fille à vendre).

Mots clés : contes d’artiste, Benjamín Jarnés, poétique de l’eau, (re)configuration et (re)création.

Abstract : The poetics of water in artist's tales by Benjamín Jarnés

The frontier between the folk tale and the artist's tale, or the author's tale inspired by the traditional fairy tale, is often blurred, as shown by the rewritings of tales by the Spanish author Benjamín Jarnés. Here we present the avant-garde experimentation of the early twentieth century and the hybridisation of genres offered by this author with texts inspired by Latin tradition, European myths and legends and millenary Chinese culture. Benjamín Jarnés, when rewriting texts and reconfiguring them, transforms them into modern stories or metafictional prose poems for all ages, thus making crossover literature according to S. Beckett (2011).

This article analyses Jarnesian texts in which the symbolism of water, considered from different perspectives, illustrates images from the author's poetic reverie: water as an image of death in Ondina (Ondine); therapeutic water in El Río de Marcial (Martial's River); and the Manichaeism or morality of water in La niña en venta (The Girl for Sale).

Key words: artist's tales, Benjamín Jarnés, poetics of water, (re)configuration and (re)creation.

image de https://revueloiseaubleu.fr/wp-content/uploads/2024/01/cuentos-de-agua.jpg

Cuentos di agua de Benjamin Jarnés, E. luengo Gascon, ill. Ana G. Lartitegui