La Belle Histoire de Leuk le lièvre, une écriture littéraire et pédagogique du conte africain

Marie-Agnès THIRARD

Univ. Lille, ULR 1061 - ALITHILA - Analyses Littéraires et Histoire de la Langue, F-59000 Lille, France

Résumé

 Dans les contes oraux animaliers d’Afrique de l’Ouest, le Lièvre tient un rôle narratif comparable à celui du Renard dans la littérature française. Ce personnage de « décepteur » utilise son intelligence rusée aux dépens des puissants. Or ce personnage du Lièvre fait figure de précurseur dans le domaine de la littérature de jeunesse en Afrique Noire. En effet, dès 1953, Léopold Sédar Senghor, qui fut le premier chef d’état de la république sénégalaise mais aussi homme de lettres et académicien français, écrivit en collaboration avec Abdoulaye Sadji, inspecteur de l’éducation nationale, La belle Histoire de Leuk le lièvre. Il s’agit d’un livre de lecture destiné aux élèves des cours élémentaires d’Afrique Noire, livre illustré par Marcel Jeanjean et destiné à prendre en compte la spécificité culturelle du jeune lecteur africain. Cette entreprise se veut littéraire et artistique mais aussi politiquement et culturellement engagée. Les deux auteurs procèdent à une métamorphose des contes oraux du cycle du Lièvre qu’ils regroupent en une vaste saga romanesque en amalgamant plusieurs types de récits populaires. Ce roman polyphonique se veut aussi moralisateur. Léopold Sédar Senghor qui était catholique ajoute en effet un épisode personnel à cet ensemble de contes du lièvre en imaginant la conversion de Leuk qui passe ainsi du rôle d’anti-héros à celui de petit saint. Il fera ainsi l’éducation d’un petit d’homme, sorte d’enfant sauvage, Samba,  célèbre des épopées agreste orales africaines. L’œuvre eut un immense succès et fut plusieurs fois rééditée.

Mots-clés : conte oral, conte animalier, conte africain, roman de jeunesse, cycle du Lièvre.

Abstract  : La Belle Histoire de Leuk le lièvre, a literary and educational approach to African storytelling

In the animal oral tales of West Africa, the Hare plays a narrative role comparable to that of the Renard in French literature. This deceptive character uses his cunning intelligence at the expense of the powerful. But this character of the Hare appears of pioneer in the field of youth literature in Black Africa. Indeed, from1953, Léopold Sédar Senghor, who became the first head of state of the Republic Senegalese but also man of letters and French academician, wrote in collaboration with Abdoulaye Sadji, Inspector of National Education, The Beautiful Story of Leuk the Hare. He is a reading book for elementary students of Black Africa, illustrated by Marcel Jeanjean and intended to take into account the cultural specificity of the young person African reader. This company is literary and artistic but also politically and culturally engaged. The two authors undertake a metamorphosis of the oral cycle of the Hare which they group in a vast saga of romance by amalgamating several types of popular stories. This polyphonic novel is also moralizing. Léopold Sédar Senghor, who was a Catholic, adds a personal episode to this set of Hare imagining the conversion of Leuk who thus passes from the role of anti-hero to that of little saint .He will thus educate a little man, sort of wild child, Samba, other famous character of the African oral epics. The work was a huge success and was repeated several times.

Keywords : oral tale, animal tale, African tale, youth novel, Hare cycle.

image de https://revueloiseaubleu.fr/wp-content/uploads/2024/01/La-belle-histoire-de-Leuk-le-lievre-ed.-originale-1-1.png

La belle histoire de Leuk le lièvre. Couverture de l'édition originale